LES VOIX SUSPENDUES
LES VOIX SUSPENDUES
Dans " La salle des pendus" le 26 mai 2011

INSTALLATION SONORE

Du 26 mai au 18 septembre 2011 Salle des pendus du Musée de la Mine "Kalivie" à Wittelsheim.

"En visitant les sites miniers du bassin potassique j’ai retenu le dispositif de la salle des pendus à Kalivie pour sa symbolique puissante et j’ai souhaité en ré-utiliser le principe fonctionnel, la suspension, dans un but artistique".

Les voix suspendues est une installation sonore composée de 32 hauts parleurs suspendus comme les vêtements des mineurs dans la salle des pendus. Ces hauts-parleurs de petite taille et qui sont situés juste au dessus de la tête des visiteurs (à environ 2 mètres du sol) diffusent une composition sonore multicanale (8 canaux de sons simultanés). Cette composition est réalisée à partir d’enregistrements de la parole des habitantes de la région, femmes, filles, mères de mineures ou anciennes employées des mines.

La parole de ces femmes, les grandes absentes de la “saga des mines”, ces voix longtemps tues, ces voix suspendues ont résonné dans la salles des pendus de Kalivie pendant tout l’été 2011.

Les 32 hauts-parleurs diffusent le son à faible volume si bien que quand on entre dans la salle on ne perçoit qu’un bourdonnement de voix mélangées. Il faut s’approcher et déambuler à proximité des hauts-parleurs pour distinguer les paroles. Une manière d’inviter les visiteurs à une écoute active et à se réapproprier l’histoire récente.

Coproduction La Margelle, les Ondes, avec la participation de ARTE Radio, Sahel Vert et Kalivie. L’installation a été crée dans le cadre du festival Etsetala 2011 et montrée du 26 mars au 18 septembre 2011 au musée de la mine Kalivie à Wittelsheim

__

Parallèlement à l’installation, un documentaire Femmes de la mine a été réalisé pour ARTE radio